Gillevoisin-Boinveau

Vingt-et-un, nous sommes au départ du château de Gillevoisin en ce dimanche après-midi de fin octobre, le 23 pour être précis ! Anne, de la Maison Valentine, hébergement pour adultes handicapés de Bouray, Célia, venue de Saint-Rémy-lès-Chevreuse, avec Nathalie et Stéphanie, deux apprenties pilotes, et enfin Micheline, tirée de sa sieste, sont nos trois passagères du jour. Et ce sont aussi d’autres nouvelles têtes que nous accueillons, Erwan et son fils Timothée ainsi que Frédéric, sans oublier Mathieu et sa maman. Marie-Rose, à la santé chancelante ces temps-ci, nous laisse partir à l’aventure. Elle n’en assure pas moins l’intendance en nous livrant deux joëlettes pour commencer et une bonne partie du goûter habituel…mais ça c’est pour les vaillants qui auront bouclé la boucle de 9 km. Je ne mentionne plus les pilotes habituels, qui, pour les plus constants, viennent de Seine-et-Marne ou d’Athis-Mons…Tiens, voici également des têtes que nous n’avions point vues depuis longtemps…Nous voilà donc partis à l’assaut du coteau boisé au sud du château, de l’autre coté de la D17. La pente est d’abord faible le temps d’échauffer les mollets, en longeant le bois. Le chemin se poursuit sous les frondaisons qui sont encore bien vertes après un bon mois d’automne officiel. La météo reste exceptionnellement clémente ces derniers temps, nous privant des couleurs chaudes de circonstance…Ce sera pour la prochaine sortie, en novembre ! La pente se fait constante ce qui n’empêche pas un certain étalement. Après quelques regroupements aux carrefours, il ne s’agit pas d’en perdre en route, nous trouvons sur le plateau notre première curiosité culturelle du jour : le dolmen de la Pierre Levée se dresse en lisière de bois à quelques encablures de la ferme de Pocancy. C’est là que la pluie s’invite, d’abord sous forme de bruine, puis de temps en temps plus marquée. Les capes sortent des sacs-à-dos pour protéger d’abord nos passagers. Une première halte à Pocancy est l’occasion d’interviewer l’assemblée. Le résultat du sondage est unanime : nous braverons les intempéries ! Nous poursuivons donc au son des tirs qui résonnent pas si loin…mais un homme en arme croisé plus tôt nous a confirmé que nous pouvions passer sur les chemins, sans avoir besoin de courir en zig-zag… Une petite descente vers Boinveau, que nous devinerons à peine, et c’est une pente douce qui nous ramène sur le plateau et bientôt la ferme des bois. La pluie n’affecte pas l’humeur de nos pilotes, et on sent l’envie d’aller au bout de cette aventure humide. La totalité des novices s’est essayée au pilotage, tantôt devant, tantôt derrière, et c’est sans hésitation que nous avons tamponné les permis à l’arrivée. Après une assez longue descente dans les bois, nos passagères apprécient que la boucle se termine, car l’humidité n’est pas synonyme de confort quand on est statique. Mathieu, de l’association Rév’anion, nous ouvre les portes du domaine du château, ce qui nous permet d’admirer les bâtiments à l’occasion d’une photo de groupe puis de goûter au sec sous un barnum et de côtoyer Micha, Atos et Fleuron, ces trois protégés…Que de belles rencontres aujourd’hui avec des sourires sous la pluie : je n’ose pas imaginer ce que ça va donner la prochaine fois, sous le soleil !!!

Gillevoisin
Album : Gillevoisin

33 images
Voir l'album

Laisser un commentaire